La SGBL d’Antoun Sehnaoui et l’ESA célèbrent le 51ème petit déjeuner du management

Antoun Sehnaoui est un homme d’affaires et banquier libanais reconnu. Il est présent à la direction de plusieurs grandes enseignes financières comme la Société Générale de Banque au Liban (SGBL) et la Société Générale de Banque de Jordanie (SGBJ). Antoun Sehnaoui, est un homme d’affaires et entrepreneur reconnu, mais c’est une personne animée par l’amour de sa patrie avant tout.

En effet, il a grandi durant la guerre civile libanaise des années 1980, cela a forgé son caractère. Aujourd’hui, il oeuvre pour redorer l’image du Liban. C’est dans cet esprit que la SGBL et l’Ecole Supérieure des Affaires (ESA) sont partenaires depuis 2010. Ce partenariat représente un avantage considérable pour les jeunes diplômés afin d’intégrer le monde professionnel en toute sérénité. L’Ecole Supérieure des Affaires est une des meilleures écoles de commerce libanaises. L’ESA est notamment en partenariat avec les meilleures écoles de commerce françaises dont ESCP Europe et Neoma Business School. La SGBL, quant à elle, est une banque offrant de multiples services à ses clients : banque commerciale, gestion de fonds communs de placement, banque privée…etc. La Société Générale de Banque du Liban est une des meilleures banques du Moyen-Orient, enregistrant un taux de croissance annuel du résultat net d’environ 10%. Le partenariat entre la SGBL et l’ESA permet donc à des étudiants issus d’une très grande école de commerce, de mettre un pied dans le monde bancaire et financier par le biais d’une enseigne financière de renom : la SGBL. Le partenariat entre la SGBL et l’ESA se concrétise sous la forme d’un think-tank. Les dirigeants des deux enseignes se réunissent autour d’un petit-déjeuner du management. Le dernier en date était sous le thème « Économie mondiale : retour de la croissance économique ou léthargie durable ? ».

A noter que ce partenariat s’inscrit dans la démarche volontariste de la SGBL en matière d’insertion professionnelle des jeunes. Cette démarche n’est pas nouvelle puisqu’en 2011, la SGBL et l’ISEN (Institut Supérieur de l’Electronique et du Numérique) avaient signé une convention de partenariat pour l’insertion professionnelle des jeunes.

Par conséquent, Antoun Sehnaoui, par le biais de la SGBL et ses partenariats universitaires, contribue à dynamiser le secteur professionnel libanais.